manifestation


manifestation

manifestation [ manifɛstasjɔ̃ ] n. f.
• v. 1200; lat. ecclés. manifestatio
1Fait, moyen par lequel Dieu se manifeste, devient sensible.
2(1749) Action ou manière de manifester, de se manifester. expression. « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public » ( DÉCLARATION DES DROITS DE L'HOMME ). La vertu « est un principe dont les manifestations diffèrent » (Balzac). Manifestation de joie, de mécontentement. démonstration, 1. marque, témoignage. Dr. Manifestation de volonté. Méd. Manifestations cliniques d'une maladie. phénomène, symptôme, 2. trouble.
3Événement artistique, culturel, commercial, publicitaire organisé dans le but d'attirer un large public. Manifestation musicale. festival.
4(1857) Démonstration collective, publique et organisée d'une opinion ou d'une volonté. Appeler à la manifestation. Manifestations populaires. Manifestation pour la paix. défilé, 2. marche. « Une manifestation contre la guerre avait été rudement dispersée » (Martin du Gard). Manifestation pacifique, silencieuse. Aller, participer à une manifestation. Banderoles, slogans, service d'ordre d'une manifestation. Abrév. fam. (1952) MANIF . « Alors, c'est pour quand, la manif ? » (Aragon). Des manifs.

manifestation nom féminin (bas latin manifestatio, -onis) Action de manifester, fait de se manifester : Manifestation d'un sentiment. Événement attirant un public relativement large (fête, festival, exposition, salon, etc.), organisé dans un but commercial, culturel, publicitaire ou de simple réjouissance : Manifestation artistique. Rassemblement, défilé de personnes, organisé, en un lieu donné, sur la voie publique, ayant un caractère revendicatif ou symbolique. (Abréviation familière : manif.) ● manifestation (synonymes) nom féminin (bas latin manifestatio, -onis) Action de manifester , fait de se manifester
Synonymes :
- déclaration
- symptôme
- témoignage
Rassemblement, défilé de personnes, organisé, en un lieu donné, sur...
Synonymes :

manifestation
n. f.
d1./d Action de manifester; fait de se manifester.
d2./d Rassemblement public de personnes pour exprimer une opinion, une protestation. Une manifestation d'agriculteurs.
d3./d Réunion organisée pour présenter, vendre des oeuvres, des produits, etc. Une manifestation artisanale.

I.
⇒MANIFESTATION1, subst. fém.
A. —[Correspond à manifester1 A]
1. a) Action, fait de révéler. Synon. révélation. Le sacerdoce qui les avait conçus [les monuments des premiers âges] s'en était réservé la signification mystique (...) les manifestations mêmes de l'idée étaient confiées à une littérature indéchiffrable (BLANC, Gramm. arts dessin, 1876, p. 55):
1. Commence-t-il à comprendre que la question de savoir si un innocent est au bagne, et si un criminel se cache sous l'uniforme d'un officier français (...) ne peut pas comporter d'autre solution que la manifestation de la vérité?
CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 290.
b) Spécialement
RELIG. CHRÉT. Connaissance que Dieu donne de lui-même en se manifestant dans le monde sensible; p. méton., apparence sensible manifestant Dieu. Synon. révélation. Manifestations divines. Le monde, ouvrage de l'infini en personne, manifestation de sa gloire (LACORD., Conf. N.-D., 1848, p. 109). Indépendamment de toute manifestation positive, l'être divin, que nous n'atteignons pas directement, reste pour nous indéterminé (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 1148).
P. anal. Manifestation actuelle, présente. Dans la métaphysique orientale, l'état potentiel de l'être, l'état opposé à l'état de manifestation est positivement appelé le vide (P. LEROUX, Humanité, t. 2, 1840, p. 651). Il y a une ascèse à découvrir, qui nous permettrait de saisir les manifestations de l'esprit dans les choses (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 207).
Dans le domaine de la crit. artist. Synon. forme. Le Beau a ici [au Louvre] son temple et l'on peut l'y admirer dans ses manifestations les plus diverses (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p. 3). Cette manifestation de l'oeuvre qu'on appelle forme (D'INDY, C. Frank, 1906, p. 50).
Dans la lang. philos. ou sc. Synon. exposé, exposition. Mieux caractériser, par une manifestation plus sensible et plus efficace, l'esquisse fondamentale que je viens de terminer (COMTE, Philos. posit., t. 4, 1839-42, p. 429):
2. Les écrits des philosophes font de perpétuelles allusions aux résultats des sciences: c'est là qu'ils choisissent avec plus ou moins de bonheur (...) les exemples destinés à donner à leurs idées une manifestation plus sensible, à montrer des applications et des vérifications de leurs théories.
COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 477.
2. a) Action, fait d'exprimer ouvertement, publiquement une opinion. Synon. démonstration, expression. Le climat de Paris était alors propice à la manifestation de leur nihilisme [des «Fauves»] (Arts et litt., 1936, p. 18-08).
P. méton. La candidature de Claudel à l'Académie se précise, et on voit çà et là des «manifestations hostiles» (LARBAUD, Journal, 1934, p. 336). On exposa le berceau offert par la ville de Naples, ce qui donna lieu à des manifestations d'enthousiasme et de loyalisme de la part des Napolitains (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 109).
Absol., rare. Synon. déclaration. Avant le procès Zola, l'empereur, impatienté, voulut faire une manifestation décisive, personnelle (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 421).
b) Action, fait de faire preuve, de faire montre d'une qualité physique ou morale. Un navire allemand prit position devant Agadir (...) et le gouvernement de Berlin, après cette manifestation de force, notifia sa volonté d'obtenir une «compensation» (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 253):
3. ... j'ai grande abondance de larmes à répandre (...) à propos de n'importe quelle manifestation de beauté, de noblesse, d'abnégation, de dévouement, de reconnaissance, de courage, ou d'un sentiment très pur, ou très enfantin...
GIDE, Si le grain, 1924, p. 611.
P. méton. La jeune enthousiaste admira naïvement cet homme (...) chez qui l'habitude de s'occuper des douleurs physiques avait détruit les manifestations de l'égoïsme (BALZAC, Modeste Mignon, 1844, p. 210). Soldat, j'ai assisté aux plus belles manifestations de la grandeur humaine qu'il soit possible de rêver (RENAN, Drames philos., Abbesse Jouarre, 1886, IV, 2, p. 661).
c) Action, fait de laisser, faire paraître un affect dans son attitude, dans son comportement. La manifestation de l'émotion le gênait, lui était presque insupportable (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1038). La manifestation des idées et des impressions est inhibée; il en résulte une certaine fermeture, au moins de la réserve, parfois de la taciturnité (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 298).
P. méton. Synon. démonstration, marque, signe, témoignage. Manifestation d'amour, de douleur, de joie, de tendresse; manifestation émotive. Elle souffrait de la tendresse que les enfants témoignaient à leur oncle et détestait que toutes les manifestations de leur gratitude fussent pour lui (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933, p. 111). Il (...) fut pris d'un étrange rire, dont on ne voyait que la manifestation nerveuse (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 49):
4. Sans doute Victor tient-il pour simagrées vaines et hypocrites toutes manifestations de cordialité, d'aménité, de bienveillance; sentiments qu'il est, je crois bien, incapable d'éprouver et qui, dès lors, lui paraissent de pure affectation chez autrui.
GIDE, Journal, 1943, p. 193.
Absol. Attitude, comportement démonstratif, expansif. Leur joie de nous rencontrer fut extrême et bruyante; les grandes manifestations entre amis qui se retrouvent sont tout à fait dans le caractère tahitien (LOTI, Mariage, 1882, p. 126).
d) Rare. Action, fait de se manifester, de donner des signes de sa présence, de son existence. C'est le jour des manifestations féminines; deux femmes m'ont fait ce matin l'insigne honneur de s'apercevoir que j'existe (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 212).
B. —[Correspond à manifester1 B]
1. Signe et forme sensible d'un principe immatériel, invisible. Manifestation vitale. L'élément peut être vivant sans manifester la vie et alors l'irritabilité est latente, comme les autres manifestations de la vie (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 154). V. discours ex. 9:
5. ... quand je dis que le fakir transforme un oeuf en mouchoir ou que le magicien se transforme en un oiseau (...). Il faut un rapport interne entre ce qui s'anéantit et ce qui naît; il faut que l'un et l'autre soient deux manifestations ou deux apparitions, deux étapes d'un même quelque chose qui se présente tour à tour sous ces deux formes.
MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 313.
LING. [Chez Hjelmslev] La manifestation (...) présuppose, comme un préalable, la semiosis (ou l'acte sémiotique) qui conjoint les deux formes de l'expression et du contenu (GREIMAS-COURTÉS 1979).
P. ext. Réalisation particulière d'un fait général. Synon. forme. Dans l'Antiquité, le rouleau est la première manifestation de la bibliographie (Civilis. écr., 1939, p. 50-08). La première manifestation de la pensée juridique est palpable dans l'entourage des rois charismatiques (Traité sociol., 1968, p. 182).
2. PATHOL., PSYCHOL. ,,Phénomènes, signes ou symptômes, isolés ou groupés, traduisant un trouble de fonction ou une maladie`` (LAFON 1969). Manifestation clinique; manifestation allergique, épileptique, fiévreuse; manifestation d'irritation. Des manifestations légères de confusion mentale (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 609):
6. Nous nous contenterons de rappeler ici le polymorphisme symptomatique de cette affection où se juxtaposent de façon capricieuse et volontiers déconcertante des signes généraux (fièvre, anémie), des manifestations rénales (albuminurie, azotémie), nerveuses...
RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 574.
P. anal. Ces orages [magnétiques] sont la manifestation de ces phénomènes que les astrophysiciens appellent les «sursauts» chromosphériques solaires (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 462).
3. Rare. Action, fait de se présenter aux sens, à la conscience. Ma sensation du rouge est aperçue comme manifestation d'un certain rouge senti, celui-ci comme manifestation d'une surface rouge, celle-ci comme manifestation d'un carton rouge (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. V).
C.En partic. Manifestation + adj. (désignant une sphère de l'activité sociale). Présentation publique sous forme de spectacle, d'exposition, etc., d'une activité. Manifestation culturelle, théâtrale, folklorique, sportive. M. Lalance nous a dit qu'à une manifestation militaire, à Bussang, je crois, un juif avait pleuré (CLEMENCEAU, Iniquité, 1889, p. 194). Il fait aussi quelques comptes-rendus de spectacles, de «manifestations littéraires et artistiques», de «mondanités» (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 90).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 «action de se révéler (en parlant de Dieu)» (Dialogue Grégoire, 64, 14 ds T.-L.); 2. 1553 «action de rendre visible» (Bible, impr. J. Gérard, L'Ecclésiaste, chap. 11, D). Empr. au lat. chrét. manifestatio «révélation; apparition [en parlant du Christ]», dér. de manifestare (manifester1).
II.
⇒MANIFESTATION2, subst. fém.
Rassemblement de personnes, dans un lieu public ou sur la voie publique, dans le but de faire connaître, de défendre une opinion. Manifestation pour, contre qqn, qqc. 3 septembre, jour désigné pour une manifestation anticléricale gigantesque (BLOY, Journal, 1905, p. 274). Jaurès se rappelle que ses amis durent recourir à des manifestations révolutionnaires (SOREL, Réflex. violence, 1908, p. 30):
♦ À Paris, la Confédération générale du Travail projetait une manifestation massive, pour un jour prochain, dans les salles de l'avenue de Wagram. Son organe officieux, la Bataille syndicaliste, venait de rappeler, en gros caractères, les décisions formellement prises par les congrès confédéraux...
MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 328.
SYNT. Organiser, réprimer, interdire une manifestation; participer à une manifestation; manifestation pacifique, populaire, violente; manifestation de masse, de rue.
REM. 1. Manif, subst. fém., abrév. fam. Aller à la manif. Dodo, c'est vrai, n'aime pas les «flics». En Mai 68, il était aux «manifs» du Quartier Latin (R.-P. DROIT, A. GALLIEN, La Chasse au bonheur, Paris, Calmann-Lévy, 1972, p. 87). 2. Manifestaille, subst. fém., hapax, synon. péj. Les évolutions du guet, et sa fine stratégie, dispersant la manifestaille (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 112).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1749 «expression publique d'un sentiment, d'une opinion, etc.» (ARGENSON, Journ., t. 6, p. 97 ds BRUNOT t. 9, p. 808); 2. 1857 «rassemblement ayant pour but de rendre publiques les revendications d'un groupe, d'un parti» (MÉRIMÉE, Lettres ctesse de Montijo, t. 2, p. 83: Les rouges s'étaient proposé de profiter de son enterrement [de Béranger] pour faire une manifestation); 3. 1889 «cérémonie publique en l'honneur de quelqu'un ou pour commémorer un événement» (VERLAINE, Corresp., t. 3, CDLXXXI, lettre à Cazals: On ne saurait assez, en effet, multiplier les manifestations en l'honneur d'Henri Mürger). De manifestation1 avec infl. sém. de manifeste2.
STAT. — Manifestation1 et 2. Fréq. abs. littér.:1447. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1205, b) 1555; XXe s.: a) 2162, b) 2990. Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 338.

manifestation [manifɛstɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. Fin XIIe; lat. ecclés. manifestatio, du supin de manifestare. → Manifester.
———
I
1 Théol. Fait, moyen par lequel Dieu se manifeste, devient sensible. || Manifestation du Messie. Apparition, épiphanie. || « Le Seigneur fit une manifestation de sa gloire sur le mont Thabor » (Furetière). || Le Christ, manifestation du Père. Émanation, incarnation (→ Expression, cit. 47).
2 (1749). Action ou manière de manifester, de se manifester; résultat de cette action. Expression; affirmation, marque, témoignage. || Manifestation de la conscience (→ Intégrité, cit. 3). || Manifestation d'un sentiment, d'une opinion (→ Inquiéter, cit. 4, Déclaration des droits de l'homme). || Manifestations physiques de l'émotion (cit. 11). Signe. || Se laisser aller, se livrer, s'abandonner à des manifestations déplacées. || Manifestations violentes. Acte (de violence); explosion (→ Évader, cit. 13). || Manifestation de joie (cit. 8), de mécontentement ( Protestation), d'humeur ( Bouffée), de dépit. || Manifestations d'amitié ( Démonstration), de tendresse ( Effusion).
Dr. || Manifestation de volonté (→ Juridique, cit.). || Manifestations affectées ( Attitude), indirectes, déviées, transférées ( Transfert) d'un sentiment. || Les manifestations d'une foule ivre d'enthousiasme (cit. 23). || Manifestations hostiles d'un groupe, d'un attroupement. Démonstration.Manifestations de la puissance humaine (→ Grandiose, cit. 3), du génie humain, de l'aspiration de l'homme vers le bonheur ( Image; → 2. Idéal, cit. 20), vers la beauté (→ Enthousiasme, cit. 6).Les manifestations extérieures d'une religion…, son apparat, ses rites et cérémonies (→ Franc-maçonnerie, cit. 2).
1 La vertu (…) est un principe dont les manifestations diffèrent selon les milieux (…)
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pl., t. I, p. 201.
Spécialt (méd. et physiol.). || Les manifestations vitales (→ Eau, cit. 9). || Manifestations de la vie mentale. Phénomène (→ Encéphalite, cit.). || Manifestations cliniques, histologiques (cit.) d'une maladie. Marque, signe, symptôme, trouble. || Manifestation soudaine d'un mal. Éclosion, poussée.
2 (…) pour combattre l'encrassement organique et les manifestations très variées qui s'y rattachent.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXII, p. 177.
3 (…) à partir de cette date, les manifestations déraisonnables (chez G. de Nerval) se succèdent à intervalles plus serrés.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 408.
———
II (1857; de manifestation [d'une opinion politique], 1749). Démonstration collective, publique et organisée d'une opinion ou d'une volonté. Meeting, réunion; rassemblement; fam., manif. || Manifestation populaire (→ Fulminer, cit. 2). || Manifestation organisée par un parti contre le gouvernement. || Manifestation marquée par des discours, un cortège, le vote d'une motion. || Parcours, banderoles, slogans d'une manifestation. || La manifestation s'est déroulée dans le calme. || Manifestation pacifique, discrète, silencieuse, solennelle. || Manifestation bruyante, houleuse, tumultueuse, qui se termine en échauffourée (cit. 2). || Manifestation qui dégénère en émeute. || Manifestation brutale et sanglante. Révolte, sédition, trouble. || Interdire une manifestation.
4 (…) ils étaient venus regarder la manifestation; ils avaient assisté à la bagarre et vu tomber Olivier.
R. Rolland, Jean-Christophe, Buisson ardent, p. 1325.
DÉR. et COMP. Manif. — Contre-manifestation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manifestation — à Londres en 2006 contre la guerre en Irak …   Wikipédia en Français

  • Manifestation — Man i*fes*ta tion, n. [L. manifestatio: cf. F. manifestation.] 1. The act of manifesting or disclosing, or the state of being manifested; discovery to the eye or to the understanding. [1913 Webster] 2. That which manifests; a phenomenon which… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Manifestation — may refer to any one of the following: Manifestation of God, the prophets of the Bahá í Faith Avatar, manifestation of God in Hinduism Glaze mainfestation, the act of applying markings to make a sheet of glass obvious. See Building regulations in …   Wikipedia

  • manifestation — I noun appearance, badge, dedaratio, demonstratio, demonstration, disclosure, discovery, display, divulgence, emblem, emergence, evidence, evincement, exhibit, exhibition, expose, exposition, exposure, expression, indication, indidum, mark,… …   Law dictionary

  • manifestation — Manifestation. s. f. v. Action par laquelle on manifeste. Aprés une manifestation si evidente de la puissance infinie. N est en usage que dans les matieres saintes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • manifestation — [man΄ə fes tā′shən, man΄əfəstā′shən] n. [LL manifestatio] 1. a manifesting or being manifested 2. something that manifests or is manifested [his smile was a manifestation of joy] 3. a form in which a being manifests itself or is thought to… …   English World dictionary

  • Manifestation — (v. lat.), 1) Offenbarung; 2) Erklärung, Darlegung der Gedanken u. des Willens; daher Manifestationseid, Eid, wodurch ein Schuldner seinen Vermögenszustand angibt u. bekräftigt; 3) in der Naturphilosophie, die Erscheinung des Unendlichen im… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Manifestation — (lat., »Offenbarung«), die wörtliche Erklärung oder Darlegung unsrer Gedanken und Absichten, z. B. M. des Willens; im metaphysischen Sinne die Erscheinung des Unendlichen im Endlichen oder die Entzweiung des ursprünglich Einen und Absoluten,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Manifestation — (lat.), Offenbarung, Erklärung; in der Naturphilosophie die Erscheinung des Unendlichen im Endlichen. Manifestationseid, Offenbarungseid, der Eid, den der erfolglos gepfändete Schuldner auf Antrag des Gläubigers über den Bestand seines Vermögens… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Manifestation — Manifestation, Offenbarung, Erklärung, Rechtfertigung. M.seid, des Inhabers eines Vermögens (Erbschaft, Mündelvermögen, Concursmasse etc.), daß er keine Vermögensstücke verheimlicht habe …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.